• Le monde a tellement changé que les jeunes se doivent de tout réinventer ! Pour Michel Serres, un nouvel humain est né, il le baptise « Petite Poucette », notamment pour sa capacité à envoyer des messages avec son pouce. Nos sociétés occidentales ont déjà vécu deux révolutions : le passage de l’oral à l’écrit, puis de l’écrit à l’imprimé. Comme chacune des précédentes, la troisième, - le passage aux nouvelles technologies - tout aussi majeure, s’accompagne de mutations politiques, sociales et cognitives. Ce sont des périodes de crises. Devant ces métamorphoses, suspendons notre jugement. Ni progrès, ni catastrophe, ni bien ni mal, c’est la réalité et il faut faire avec. Petite Poucette va devoir réinventer une manière de vivre ensemble, des institutions, une manière d’être et de connaître… Edition : Le Pommier

                    ◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊

    Le progrès est à réinventer. Les idéologies qui s’en alimentent ont montré leurs limites, causant parfois des dégâts irréversibles. Tourner la page, c’est-à-dire penser après le Progrès, c’est s’interroger sur la façon dont notre civilisation comprend aujourd’hui sa marche en avant. Cherche-t-elle seulement à accroître la sphère de l’utile, comme elle semble s’y atteler avec intérêt, et parfois avidité ? Ou laisse-t-elle une place aux progrès subtils, les seuls qui aient un sens ? Edition Presses Universitaires

     

     ◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊

    A ECOUTER

    "Faut-il remettre en cause le mythe du progrès ?"
    Débat dirigé par Henry Lauret :

    Avec Boris Cyrulnik, Yves Paccalet et Pierre Rabbi
                                  www.universitedelaterre.com

     

                   ◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :